BlitzKrieg Index du Forum
  BlitzKrieg
Bienvenue sur le forum de discussion de la règle de jeu BlitzKrieg
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Plan BARBAROSSA
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BlitzKrieg Index du Forum -> Tactiques et réglements
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cpt Miller
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 4121
Localisation: Haguenau - Troyes à titre honoraire

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2008 7:49 pm    Sujet du message: Plan BARBAROSSA Répondre en citant

C'est un honneur et un plaisir d'inaugurer cette rubrique ... Cool Cool Cool

... Actualité oblige ... Idea Idea Idea ... Avec la sortie du supplément "Front de l'Est" ... Je vous propose de consacrer ce premier post à l'invasion à l'Est ... Laughing Laughing Laughing

Nommée en référence à l'empereur Frédéric Barberousse, l'opération Barbarossa fut le nom de code pour l'invasion par le IIIe Reich de l'URSS pendant la Seconde Guerre mondiale.



Déclenchée le dimanche 22 juin 1941 à 03h15, elle ouvre le front de l'Est qui devient le théâtre d'opération principal de la guerre terrestre en Europe (de 1941 à 1945, 80% des pertes de la Wehrmacht sont subies sur le front russe) et le facteur crucial dans le succès ou la défaite du Troisième Reich nazi.



Ce front va être le théâtre de l'essentiel des plus grandes et des plus sanglantes batailles de la Seconde Guerre mondiale.



Cette invasion marque aussi un tournant dans la guerre, jusque-là, encore assez localisée et européenne. Elle va bientôt embraser le monde entier.



Ordre du jour (lu à chaque soldat allemand la nuit même précédant l'attaque, des limites de l'océan Arctique aux rivages de la mer Noire) :

"Soldats du front de l'Est !
Écrasé par de lourds soucis, je me suis tu pendant des mois.
Voici l'heure venue : mes soldats, je peux enfin vous parler à coeur ouvert :
Environ 160 divisions russes sont massées à notre frontière. Voici des semaines que des violations continuelles de cette frontière se répètent, non seulement chez nous, mais aussi dans l'extrême-nord de la Roumanie.
Voici le moment, soldats du front de l'Est, où nous allons accomplir une entreprise qui, par son extension territoriale et par les forces qu'elle met en jeu, est la plus grande que le monde ait jamais connue. Au nord, sur les bord de l'océan Arctique, nos camarades commandés par le vainqueur de Narvik, agissent en liaison avec les divisions finlandaises.
Quand à vous, vous constituez le front de l'Est. Enfin, en Roumanie, sur les rives du Pruth, du Danube aux rivages de la mer Noire, soldats allemands et roumains sont réunis sous le commandement du chef d'état Antonesco. Si cet ensemble d'armées, le plus grand de l'histoire du monde, passe maintenant à l'attaque, ce n'est pas seulement pour créer les conditions indispensables à la conclusion définitive de cette grande guerre ni pour protéger les pays momentanément affectés, mais pour sauver toute la culture et toute la civilisation européennes.

Soldats allemands ! Vous allez donc affronter un combat pénible et lourd de responsabilités. Songez-y : le sort de l'Europe, l'avenir du Reich allemand, l'existence de notre peuple sont désormais entre vos mains.

Puisse dans ces combats le seigneur Dieu nous assister tous !"


Les forces en présences :



... A vos claviers ... A vos réactions ... A vos remarques ... Partageons nos connaissances ... Laughing Laughing Laughing

Wink
_________________
Alex alias Cpt Miller

À la guerre, l'audace est le plus beau calcul du génie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
hammer
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 11 Avr 2007
Messages: 1486
Localisation: dordogne (24)

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2008 8:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

sur ce sujet, je ne ferais que vous lire car ce front est pour moi moins connu. c'est donc avec une grande assiduité que je vais suivre la discussion afin de parfaire mes connaissances.
_________________
Hammer

« Sois pierre pour les méchants, cœur pour les amis, épée pour les ennemis.
Si tu as été ces trois choses, tu seras Périgourdin.».
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Lannes
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 19 Fév 2007
Messages: 2538
Localisation: Troyes (10 - Aube)

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2008 8:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour faire suite à mon pote un peu de matos soviet Wink



Un T-26

Un blindé que j'aime bien



Un autre qui était très dure à détruire pour les allemands



et pour finir un ratage des russes


_________________
Christophe


http://wargamesethistoire.blogspot.fr/
http://bolt-actionww2rules.fr-bb.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
steiner61
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 19 Fév 2007
Messages: 1133
Localisation: Châlons en Champagne

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2008 8:20 pm    Sujet du message: Re: Plan BARBAROSSA Répondre en citant

Cpt Miller a écrit:
Soldats allemands ! Vous allez donc affronter un combat pénible et lourd de responsabilités. Songez-y : le sort de l'Europe, l'avenir du Reich allemand, l'existence de notre peuple sont désormais entre vos mains.

Puisse dans ces combats le seigneur Dieu nous assister tous


Le père Adolph n'avait pas complétement tort, c'est sur le front de l'est que l'armée Allemande a perdus la guerre. 80% de ses pertes l'ont été sur ce front.

Enfin qu'il demande l'aide de dieu dans son combat, ça m'en bouche un coin.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panzer82
Colonel
Colonel


Inscrit le: 20 Mai 2007
Messages: 148
Localisation: CAUSSADE - 82

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2008 8:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

c 'est clair ... Dieu et lui Rolling Eyes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Cpt Miller
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 4121
Localisation: Haguenau - Troyes à titre honoraire

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2008 8:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense qu'il fait appelle ... Par démagogie ... Aux racines chrétiennes des allemands ... Et leur attachement à Dieu ... Notamment dans les armées ... Pour preuve, la devise qui frappe tous les ceinturons de la Wehrmacht :

Gott mit uns - Dieu est avec nous.



Wink
_________________
Alex alias Cpt Miller

À la guerre, l'audace est le plus beau calcul du génie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Alain Roudil
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 03 Fév 2008
Messages: 3310
Localisation: Villefranche de Rgue (12)

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2008 9:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

hammer a écrit:
sur ce sujet, je ne ferais que vous lire car ce front est pour moi moins connu.

Je suis comme toi Hammer sur ce sujet. J'ai trouvé un site sympa sur Barbarossa.
http://pagesperso-orange.fr/barbarossa/
Je pense que les photos de Cpt Miller proviennent de là Question
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cpt Miller
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 4121
Localisation: Haguenau - Troyes à titre honoraire

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2008 9:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Exact ... Laughing Laughing Laughing

Wink
_________________
Alex alias Cpt Miller

À la guerre, l'audace est le plus beau calcul du génie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
steiner61
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 19 Fév 2007
Messages: 1133
Localisation: Châlons en Champagne

MessagePosté le: Jeu Fév 21, 2008 6:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Cpt Miller a écrit:
Je pense qu'il fait appelle ... Par démagogie ... Aux racines chrétiennes des allemands ... Et leur attachement à Dieu ... Notamment dans les armées ... Pour preuve, la devise qui frappe tous les ceinturons de la Wehrmacht :

[b]Gott mit uns - Dieu est avec nous.


Je pense aussi, mais la devise date de bien avant l'arrivée du nazisme. En 1813, certains drapeaux de la landwerh Prussienne avaient cette device d'inscrit dans leurs plis.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rodimtsev
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 05 Fév 2008
Messages: 548
Localisation: Malesherbes 45330

MessagePosté le: Jeu Fév 21, 2008 7:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

80% de pertes ... parceque 75% à 80% des effectifs s'y trouvaient ...

Adolf HITLER voulait s'inscrire dans une longue tradition ... d'où pas mal de rappel d'un passé plus ou moins historique... et quelques items comme cette boucle de ceinturon.

Enfin .... Staline a fait de même : commande du film Alexandr Nevski à Esentsein, crétaion des décorations Alexandr Nevski, Souvaroff ...

"Bolje Moï !"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Cpt Miller
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 4121
Localisation: Haguenau - Troyes à titre honoraire

MessagePosté le: Jeu Fév 21, 2008 2:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Afin de compléter ce post et de permettre à tous de saisir les idées fondatrices de ce plan ... Je vous invite à lire les informations réccupérées sur le net - Ci-après :

Les forces en présence

Afin d'agrandir son « espace vital », Hitler voulait conquérir la Russie jusqu'à l'Oural et à la mer caspienne avant l'hiver 1941-1942. L'homme chargé du plan Barbarossa était le maréchal von Brauchitsch (commandant-en-chef de la Wehrmacht). Du côté soviétique, on retrouvait le maréchal Timochenko (chef du comité d'État à la Défense, GKO) et le président de la Stavka (Grand Quartier Général), remplacé en juillet sous ordre de Staline.

Les objectifs sont simples sur la cartes : Moscou - Stalingrad - Leningrad ... Sur le terrain ce sera une autre affaire ...



L'ordre de Hitler de préparer l'invasion de l'URSS vint en décembre 1940, celui-ci pouvait compter sur l'appui de la Finlande, de la Hongrie et de la Roumanie. Cette invasion avait pour but de priver les Alliés d'un possible allié, mais surtout de s'emparer des immenses ressources en pétrole et en minerais de l'URSS. L'opération Barbarossa qui devait être déclenchée en mai 1941 fut repoussée à la mi-juin dû aux invasions de la Yougoslavie et de la Grèce.

Aux premières de l'offensive en juin 1941 ... Les aérodromes russes sont des cibles prioritaires ...



Les Allemands envoyèrent sur le front russe trois groupes d'armées, soit 153 divisions, dont 17 blindées et 13 motorisées. Elles formaient quatre groupes de Panzers, rassemblaient 2 800 avions (au début de l'offensive) répartis en quatre flottes et 3 500 chars pour un total de 5,5 millions d'hommes. Ceux-ci étaient originaires d'Allemagne, de Finlande, de Hongrie, Roumanie et d'Italie. L'Armée Rouge disposait de 132 divisions, dont 34 blindés, soit plus de 3 millions de soldats.

La force allemande en marche ... Rien ne l'arrête même pas cette coupure très humide ...

]

Au matin du 22 juin 1941, les 5,5 millions de soldats des forces de l'Axe avancèrent sur quatre fronts. Les troupes du maréchal finlandais Mannerheim, soit un groupe d'armées de 21 divisions, soutenu par la quatrième flotte aérienne et l'aviation finnoise (900 appareils), étaient positionnées à la frontière russo-finlandaise.

... Face à l'immensité du territoire de l'URSS ...



Le groupe d'armées Nord du maréchal von Leeb, composé de 7 divisions ainsi que les 3 du groupe Panzer de Hoeppner, appuyé par la première flotte aérienne (250 appareils), se trouvait à la frontière lituanienne. Il était chargé de conquérir les états baltes (récemment annexés par l'URSS) pour ensuite faire route vers Leningrad.

... La croisée des chemins ...



Le groupe d'armées Centre du maréchal von Bock était déployé jusqu'à Lublin. Il comptait 42 divisions, dont 9 blindées des groupes de Panzers Hoth et Guderian, soutenus par les deuxième et troisième flottes aériennes (chiffrant 1 700 appareils), ce groupe devait mener l'assaut en Biélorussie, au nord du marais de Pripet, vers Minsk, Smolensk et Moscou.

... Un terrain propice à la manœuvre ...



Le groupe d'armées Sud du maréchal von Runstedt, se trouvait entre Lublin et l'embouchure du Danube, il comptait 33 divisions allemandes, 15 roumaines et hongroises et 5 division blindées du groupe de Panzers von Kleist, le tout soutenu par la 4e flotte aérienne forte de 750 avions. Ce groupe devait prendre Kiev, l'Ukraine, la Moldavie et la Crimée. De plus, les Allemands avaient gardés à l'arrières des groupes du Nord et du Centre, une réserve de 18 divisions, dont 2 blindées.

... Un été russe ...



Après les purges de 1935 de Staline, l'Armée Rouge était affaiblie. Mais elle avait toujours un potentiel de 12 millions d'hommes et de femmes composé de réservistes, d'unités garde-frontières, de milices, d'unités armées de la police politique, etc....

... Les défenseurs mis à mal ...



Cependant, en 1941, la moitié de ces effectifs était chargée de la défense des frontières occidentales de l'URSS. Les groupes d'armées de l'URSS étaient répartis en quatre régions militaires. Au début de la guerre, le secteur de la Baltique avait pour général Kouznetsov et était composé de trois armées, vingt divisions d'infanterie et six divisions blindée. Le secteur ouest comptait 4 armées, soit 23 divisions d'infanterie, trois divisions de cavalerie, dix divisions blindées ou motorisées et était dirigé par le général Pavlov ; le secteur de Kiev avait 38 divisions d'infanterie, 16 divisions blindées et 2 divisions de cavalerie. Il était commandé par le général Kirponos. Enfin, le secteur d'Odessa comptait dix divisions d'infanterie, 2 divisions blindées, 2 divisions de cavalerie, et était commandé par le général Tyoukenev.

... La puissance mécanisée ...



Le 23 juin 1941, le comité d'État à la Défense (le GKO, dont Staline prit le commandement à partir du 20 juin), créa la Stavka (Grand Quartier Général), présidée par le maréchal Timochenko dès le 10 juillet. Il était évident que les principaux objectifs de la Wehrmacht étaient Moscou, Leningrad et Kiev, régions qui furent transformées en trois fronts (correspondants aux axes de l'offensive allemande).

... Une armée aussi à pied ...



Il y avait le front nord-ouest (Leningrad), confié au maréchal Vorochilov ; le front ouest (Russie blanche et Moscou), dont fut chargé le maréchal Timochenko et le front sud-ouest (Ukraine, Kiev) dirigé par le maréchal Boudienny. Étant donné que Timochenko était chargé du front principal, celui de Moscou (avec huit armées en première ligne quatre autres en formation). C'est alors que Staline prit le commandement de la Stavka. Les Russes savaient bien que le pacte Molotov-Ribbentrop n'était qu'un pacte de circonstances, cependant ils ne pensaient pas que les Allemands les attaqueraient si tôt (malgré les avertissements de services secrets occidentaux et soviétique). Selon la version officielle, Staline lui-même était persuadé qu'Hitler ne l'attaquerais pas. En vérité, il s'y attendait de plus en plus.

... Principale défense russe : l'immensité ...



L'offensive allemande est lancée

Le front russe s'étendait sur plus de 3 000 km, il allait de Mourmansk à la presqu'île de Kola et de la mer Blanche à la mer Noire. À la fin de 1942, certaines troupes allemandes s'étaient enfoncées de 2 300 km à l'intérieur du territoire russe. Cependant, les Allemands étaient ralentis car les routes allant vers l'ouest étaient rares, très mal entretenues, et de nombreux fleuves larges et profonds, coulant le plus souvent du nord au sud, les forçaient à construire des ponts de fortune.

... A feu et à sang ...



Les populations étaient très dispersées, à l'exception de quelques zones urbaines comme Minsk, Kiev, Smolensk, Leningrad et Moscou. Les étés étaient très secs et très chauds, les hivers étaient très froids et les demi-saisons étaient pluvieuses, ce qui coupait les voies de communication. Vilnius fut prise le 24 et Lvov le 30. Le 1er juillet 1941, Guderian arriva sur la Berezina, tandis que Hoeppner entrait dans Riga. À ce stade de la bataille, les troupes allemandes progressaient d'environ 30 kilomètres par jour. Au 15 juillet, les Allemands avaient conquis les États baltes, la République de Biélorussie et une importante partie de l'Ukraine et de la Moldavie ; les armées russes battaient en retraite.

... un jalon de La débâcle ...



C'est à ce moment que Staline demanda la mobilisation totale du peuple russe et ordonna l'application de la guerre de partisans et de la politique de la «terre brûlée». Hitler ordonna de détruire entièrement Leningrad et Moscou, il pensait remporter cette guerre facilement. Le 8 août, les troupes allemandes prirent Minsk, franchir le Dniepr. Après la bataille de Smolensk les Allemands s'emparèrent de plus de 4 500 chars et 3 000 canons. 500 000 soldats russes furent fait prisonniers.

... Les premières prises ...



Le front ouest de l'Armée Rouge s'effondrait, la voie pour Moscou était ouverte. Les armées de von Leeb, situées au nord, progressaient difficilement. Les Russes avaient réussi à arrêter les armées de von Rundstedt aux portes de Kiev ; les Soviétiques commençaient désormais à opposer une résistance de plus en plus structurée. Depuis la mi-juillet, la Wehrmacht ne progressait plus que de six à sept kilomètres par jour. Le 19 août 1941, Leningrad fut complètement encerclée, et les Panzerdivision de von Bock se trouvaient à moins de 300 km de Moscou. Mais le 22 août, Hitler ordonna l'arrêt de l'offensive du groupe d'armées Centre.

... Armée en campagne ...



En deux mois et demi, l'armée Rouge avait perdu un million de soldats et la Wehrmacht presque 500 000. Hitler craignant une victoire soviétique au nord ou au sud, il prit la décision d'envoyer une partie du groupe d'armées du Centre vers le sud, décision à laquelle s'était opposé son état-major. Il voulait que Leningrad et Kiev soient tombées avant de prendre Moscou. A la date du 21 août 1942, les Allemands souffraient de la perte de 470 000 tués et blessés, tandis que les Russes avaient 1 300 000 tués, blessés et prisonniers.

Wink
_________________
Alex alias Cpt Miller

À la guerre, l'audace est le plus beau calcul du génie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
playgame
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 18 Juin 2007
Messages: 1154
Localisation: DOUAI

MessagePosté le: Jeu Fév 21, 2008 3:49 pm    Sujet du message: Gott mit uns - Dieu est avec nous. Répondre en citant

salut Very Happy

la doctrine "Gott mit uns - Dieu est avec nous."est emprunté aux chevaliers Teutoniques qui si mes souvenirs sont bons recitaient cette phrase avant de charger!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

en voila des braves!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

voili voilou
fred
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
marcur
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 03 Fév 2010
Messages: 5628
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Sam Fév 13, 2010 8:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Question d'iconoclaste : Rolling Eyes

Est il possible de reproduire de tels engagements, même en séparant Nord Centre et sud, avec la règle Blitzkrieg ?

Si oui quelles taille d'armée faudrait il atteindre ? Combien de joueurs pour manier de telles troupes ?
_________________
Ce n'est qu'un début, continuons le début ! (slogan soixante huitard)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cpt Miller
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 4121
Localisation: Haguenau - Troyes à titre honoraire

MessagePosté le: Dim Fév 14, 2010 11:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui c'est possible ... La règle est assez souple pour que chacun puisse en faire ce qu'il souhaite ... Idea Idea Idea

Pour la taille des armées et le nombre de joueurs à prévoir ... Question ... Il y a quelques experts sur le Forum des Méga-Bastons et des Campagnes gigantesques ... La paroles est à eux Exclamation ... Laughing Laughing Laughing

Wink
_________________
Alex alias Cpt Miller

À la guerre, l'audace est le plus beau calcul du génie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Alain Roudil
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 03 Fév 2008
Messages: 3310
Localisation: Villefranche de Rgue (12)

MessagePosté le: Dim Fév 14, 2010 4:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

marcur a écrit:
Est il possible de reproduire de tels engagements, même en séparant Nord Centre et sud, avec la règle Blitzkrieg ?

Oui par petit bout de 2 à 3 km de front (table de 2 à 3 m de large). Wink

Non pour un seul front. Même avec Panzer Korps (règle à la division) on y arrive pas. Confused
Et pourtant une table de 3m donne un front de 30 km (pour du 6/10 mm).
_________________
Alain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BlitzKrieg Index du Forum -> Tactiques et réglements Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
subGreen style by ktauber
Traduction par : phpBB-fr.com